jeudi 27 avril 2017

Tout ce qui ne va pas avec Mélenchon

Oui, j'ai voté Mélenchon.

Tout ce qui va avec Mélenchon

Mélenchon s'est entouré de plusieurs économistes : Jacque Généreux. 134 économistes ont validé le programme de Mélenchon ! Selon ses économiste ce programme est le seul qui apporte des réponses aux cinq urgences économiques qui sont :

  • la baisse du chômage,
  • la réduction des inégalités,
  • la lutte contre la financiarisation de l’économie,
  • la transition écologique,
  • la réforme des traités européens (qui dépossèdent les États de leurs leviers de politique macroéconomique)

Contrairement aux autres candidats, Mélenchon avait un plan général pour la France :

  • le développement des énergies renouvelables
  • la généralisation du bio dans les cantines

Ces développement sont des investissements vers l'avenir : le développement d'un savoir-faire français va permettre de le vendre aux autres pays.

Mais aussi, pousser l'Europe vers la convergence sociale et fiscale : grâce au Brexit, l'Europe peut enfin ouvrir des discussions pour arrêter la mise en concurrence fiscale et sociale des nations.

Mélenchon a fait des efforts pour élargir son électorat :

  • De "Parti de Gauche" il est devenu "mouvement des insoumis". Il a retiré les deux mots qui font peur : "Parti" devient "mouvement" qui fait plus moderne. "Gauche" est devenu "insoumis", ainsi, les centriste (et peut-être la droite) vont pouvoir voter sans crainte. En plus "insoumis" rappelle "indigné", le mouvement des espagnols et le livre de Stéphane Messel.
  • Les drapeaux rouges ont disparu : le but est de ne pas faire peur aux modérés
  • La Marseillaise a remplacé l’Internationale

Tout ceci prouve que Mélenchon souhaite modérer son discours.

Mais qui aime bien, châtie bien : voici ce qui ne va pas avec Mélenchon.

Le mythe de l'écart de salaire homme-femme

"Comment équilibrer la retraite ? En payant les femmes autant que les hommes !"

Sauf que... les femmes ne sont pas sous-payées...

Tout d'abord, nous vivons dans un monde concurrentiel : si vous êtes sous-payés, vous pouvez changer d'employeur.

Ce qui détermine votre salaire, c'est votre expérience, votre niveau d'étude, votre motivation au travail.

Hors selon les statistiques de l'INSEE :

  • les femmes font plus de temps partiel : moins d'expérience et incompatible avec des postes d'encadrement
  • les femmes ont des interruptions de carrières : beaucoup de femmes s'arrête de travailler pour élever les enfants
  • les femmes sont moins actives (actif = qui travaille ou recherche un travail)
  • les femmes arrêtent leur carrière plus tôt : hors l'expérience permet d'être mieux payé. Cela fait baisser la moyenne
  • certains postes ont des exigences physiques : hors les femmes sont moins fortes, moins endurantes, pèsent moins, sont moins grandes.
  • les femmes font moins d'heures supplémentaires
  • les femmes travaillent plus proche de chez elles : prouvant que les femmes préfèrent un travail plus proche de chez elle à un meilleur salaire, mais aussi que leur champs de recherche est plus petit.
  • les études ne sont pas les mêmes : les hommes s'orientent vers des études scientifiques quand les femmes préfèrent les études socialisantes : infirmière, éducatrice, psychologue... Hors les métiers scientifiques sont mieux payés.
  • etc...
  • etc...

La plupart de ces raisons pour lesquels les hommes sont mieux payé (en moyenne), ne peuvent pas être modifié par une loi ni en cinq ans.

Mais surtout, est-ce réellement œuvrer pour plus de bonheur dans la société, de (par exemple) forcer les femmes à retourner au travail ? Voulez-vous injecter des hormones aux femmes pour qu'elles soient plus fortes et plus endurantes ? Est-ce que ça ne pose pas d'autres problèmes étiques ?

Le (faux) problème de l'écart des salaires ne peut pas être résolu d'un coup de baguette (ou de loi) magique.

Encore faut-il que ce soit réellement un problème ! Un roi a voulu faire une loi qui interdirait au soleil de se lever pendant un jour : Mélenchon voulait faire la même chose avec l'écart de salaire homme-femme !

Le bricolage d'inscrire l'IVG dans la constitution

Je ne suis pas favorable à l'interdiction de l'IVG.

Ceci étant dit, l'IVG n'est pas un droit absolu des femmes. Quand le fœtus commence à être formé vers 3 ou 4 mois, son "droit à la vie" prime sur le droit de sa mère.

Le droit à l'IVG est donc encadré par des conditions. Ne serait-ce que la définition de ce qu'est un IVG me paraît complexe.

Ajouter ce droit dans la constitution me semble inutile (puisque ceux qui le remettent en cause sont minoritaires), et relever du bricolage amateur.

Les quotas de banlieue

Mélenchon proposait de mettre en place des quotas (sans les nommer "quotas") de personnes habitant des banlieues difficiles, pour les embauches de travailleurs.

Cette idée vient du constat que le taux de chômage y est très élevé, et en déduis (faussement) que les entreprises feraient exprès de ne pas embaucher ces personnes.

Tout comme l'écart de salaire, c'est prendre un problème par le résultat dont les causes sont multiples. Mais c'est surtout le manque de mixité sociale dans ces quartiers, le fait que les riches sont découragés par plusieurs facteurs (criminalité, commune peu complaisante avec les riches notamment pour garder un électorat communiste, etc). Tout ça fait qu'il y a une concentration de personne plus enclin à devenir chômeurs.

Le taux de chômage selon le diplôme :

  • sans BAC : 16%
  • avec BAC : 10%
  • BAC+5 : 6%

Au delà du faux problème constaté, les quotas ne sont, de toute façon, pas une solution ! Un employeur cherchera toujours la meilleure personne pour son poste à pourvoir. Toute forme de quota, force l'employeur à prendre une personne non pas pour ses compétences mais pour un critère arbitraire.

La parité homme-femme

Mélenchon dit qu'il ne peut plus aller dans des conseils où il n'y aurait que des hommes.

Or cela sous-entend qu'il y a une forme de quotas dans ces conseils. Un quota ou une "discrimination positive" consiste à prendre quelqu'un pour une raison arbitraire au lieu de prendre la personne la plus adaptée pour un siège.

A partir du moment où des quotas sont mis en place, il y a donc une présomption d'incompétence pour ces personnes qui comble ces quotas. Ça dessert complètement le but d'origine : le quota ne fait que démontrer qu'il doit être retiré par l’incompétence des personnes qu'il met en place.

Conclusion

Mélenchon devra encore faire quelques coupes dans son programme, s'il veut convaincre.

mercredi 19 avril 2017

10 raisons de ne pas voter Macron

Voici un prospectus distribué par un militant du parti de Macron (qu'il nomme "mouvement", mais qui est bel et bien géré par les lois sur les partis politiques !)

Voici donc 10 mauvaises rasions de voter pour Macron qui sont autant de bonne raison de ne pas voter pour lui !

Point 1 : Macron sort de l'ENA, et a fait exactement le même parcours que Hollande. Il n'a rien de "différent des responsables politiques", car il est exactement comme Hollande, il est responsable de la politique économique de Hollande, en tant que conseiller, puis ministre. Tout ce que vous reprochez à Hollande, c'est de la faute de Macron !!

Macron se vante d'avoir eu un "vrai métier", ce qui est très insultant pour les fonctionnaires. Mais vu le niveau de "vrai salaire" qu'il a dû avoir, je doute qu'il ait déjà eu un "vrai problème" dans sa vie...

Ce point est donc un MENSONGE.

Point 2 :Réduire le nombre de député ne va rien résoudre. Il faut d'abord que les députés soient présent à l'assemblée, qu'il ne soient pas Maire ou conseiller, ou aient un autre métier ailleurs. En particulier, tout métier qui exige un secret du nom des clients, comme, par exemple, avocat d'affaire, devrait être interdit d'exercer.

Je ne suis pas contre embaucher comme assistant des membres de sa famille, à condition de prouver la réalité du travail.

L'inutilité du CES (Conseil économique et social) a maintes fois été dénoncé par la cours des comptes, mais sont-il classés comme "parlementaires" ?

Réduire le nombre de député va permettre de :

  • soudoyer plus facilement le parlement
  • diminuer le nombre de compétences
  • diminuer la représentativité de l'assemblée, qui n'est déjà pas glorieuse : en clair on va éliminuer le FN (ce n'est pas forcément une perte), les communistes et probablement les verts de l'assemblée nationale.

Ce point est donc CONTRE MACRON.

Point 3 : contrairement à Macron, Mélenchon s'est entouré de vrais économistes qui ont passé un an à chiffrer son programme.

Macron n'a que Macron comme conseiller économique ! Et nous avons son plan puiqu'il l'a déjà commencé en tatn que conseiller de Hollande puis ministre.

Le grand plan économique de Macron, est bien-entendu de ne rien faire : c'est le principe du libéralisme. Il "libère" l'économie en rendant plus flexible les "moyens de production" que sont les travailleurs. Le but est de payer moins cher les travailleurs, qui voient leur niveau de vie baisser.

Plus le marché du travail est flexible, plus les travailleurs deviennent remplaçables.

Le danger de la politique libérale européenne, c'est que les peuples voit l'Europe comme un ennemi. En clair, contre la montée des nationalismes, il faut que l'Europe mette en place une convergence des politiques sociales et fiscales.

L'Europe ne pourra pas faire l'économie d'une convergence sociale et fiscale, sinon la montée des nationalismes va détruire l'Europe !

Ce point est donc CONTRE MACRON.

Point 4 : Mélenchon dit qu'il sera indépendant parce qu'il n'a plus de carrière, il est en fin de carrière. Au Macron, c'est l'inverse : il est en début de carrière. Il devra prévoir sa vie après celle de président !

Ce point est donc un MENSONGE.

Point 5 : Nous savons très bien que Macron fait partie de la fausse gauche, vraie droite libérale. Il ne fait là que justifier son débordement à droite. Quoiqu'il en soit, savoir faire des compromis, est effectivement une caractéristique de la politique, que Macron est loin d'être le seul à avoir.

Ce point est donc VIDE.

Point 6 : Plus d'heures supplémentaires, payées moins chères ? Mais c'est exactement ce qu'on reproche à la loi El Khomhi !

A un moment où il y trop de chômeurs, il vaut mieux diminuer le nombre d'heures pour que les entreprises embauchent ou puissent réduire leur activité.

Ce point est donc CONTRE MACRON.

Point 7 : c'est une base du marketing : le premier du marché, ne va pas attaquer les concurrents qui sont derrière.

Ce point est donc VIDE.

Point 8 : les pauvres (enfin chômeurs) n'ont pas beaucoup d'argent ? Ce n'est pas grave, on leur retirera tout de même !

Être au chômage est déjà une violence psychologique, mais en plus il faudrait que l'administration du pôle emploi vous harcèle et vous menace de vous sucrer les allocations. Au lieu de soutenir et de remonter le morale, le système vous menace, et vous assomme : rien de tell pour vous pousser au suicide !

Il est effectivement moins dangereux de s'attaquer aux petites gens. Le résultat étant de faire croire que le chômage va disparaître si on le cache sous le tapis : les mauvais chômeurs vont disparaître des listes de pôle emploi alors qu'il continuerons à chercher un emploi. Absurde et abjecte !

Ce point est donc CONTRE MACRON.

Point 9 : Faisons quelque chose... que la loi nous oblige à faire !

Ce point est donc VIDE.

Point 10 : Je supposerais que "catastrophe" signifie "FN". Mais dans aucun sondage, Lepen ne peut gagner.

Ce point est donc VIDE.

Il y a d'autres propositions au dos des ces points. Pour chaque point qui vont dans la bonne direction, Mélenchon propose la même chose, mais en mieux. Par exemple Macron propose 50% de bio dans les cantines, quand Mélenchon propose 100%. Or on sait que lors de négociation parlementaires, nous obtiendrons moins que ce que le candidat propose. Mieux vaut partir de 100% pour ce point-là.

Conclusion

Parmi les 10 points mis en avant par Macron :
  • 2 sont des mensonges
  • 4 sont des mensonges
  • 4 sont en fait contre Macron (+ les 2 mensonges dont la vérité joue contre Macron)
Votez Mélenchon !

jeudi 13 avril 2017

8 mars : la journée des femmes

Voici un article que je croyais avoir publié le 10 mars dernier. Voilà qui est fait.

Pourquoi le 8 mars est-il la journée de la femme ?

Le 8 mars 1917 des femmes ouvrières manifestent à Saint Petersbourg pour réclamer du pain et le retour de leur maris. C'est le point de départ de la révolution bolchévique.

En 1921 Lénine déclare le 8 mars, journée internationale de la femme "pour libérer les femmes travailleuses de la cuisine, du ménage (et de la religion)".

Après la 2nde guerre mondiale, cette journée de généralise à tout le bloc communiste.

En France c'est le PCF en 1957 pousse pour célébrer cette journée des femmes travailleuses, au pretexte d'une grève de couturières à New York aurait eu lieu le 8 mars 1857... mais elle n'a jamais existée car c'était un dimanche (les ordis n'existaient pas pour vérifier ce genre de mensonge).

Le 8 mars 1977 l'ONU déclare le 8 mars "journée des nations unies pour les droits de la femme et la paix internationale" (comme ça on peut se faire la guerre tout le reste de l'année) ou plus court "journée internationale de la femme".

Le 8 mars 1982 en France la ministre déléguée aux droits de la femme officialise cette journée (mais sans décret ni loi).

Sans rire : il y a une journée de l'homme !

Le 7 février 1992, le 19 novembre est déclaré la journée internationale de l'homme.

Cette journée a été ré-instituée en 1997, inaugurée par une femme, Madame Ingeborg Breines, directrice de la femmes, de la culture de la paix à l'UNESCO !

En fait, bien avant, en Russie, depuis 1919, le 23 février est le jour des Défenseurs de la Patrie. C'est un jour où les civiles (dans la pratique, les femmes) doivent remercier les militaires et ancien militaires, (c'est à dire dans la pratique tous les hommes adultes, à cause de la conscription masculine). Pour contre-balancer ce "jour des hommes et des armées", le "jour des femmes et de la paix" a donc été créé (en 1921).

Le 8 mars est-il vraiment un jour féministe ?

Il est ironique de se rendre compte que les femmes en 1917 ne demandaient pas plus d'indépendance, ni plus de droits, mais... le retour des hommes pour qu'elles puissent manger et se reposer. Donc que les hommes reviennent prendre leur place dans les foyers ! Tout le contraire de ce que demande le féminisme moderne.

L'ironie de l'histoire ne s'arrête pas là : Poutine a interdit toutes les manifestations féministes ce jour-là, et a arrêté les féministes qui ont malgré tout désobéi. L'URSS avait fait la promotion avec des revendications féministes. La Russie moderne interdit d'ailleurs toute formation d'ONG ou parti politique qui utiliserait les mots "féministes" ou "genre" dans ses statuts.

Toute la difficulté de l'ONU, est bien de promouvoir ce jour de la femme, sans en faire un jour du féminisme. Ceci prouve encore une fois que "féminisme" et "défense des droits des femmes" ne sont pas synonymes !

Conclusion

Bonne fête à toutes les femmes !

lundi 10 avril 2017

Tout est sexiste : seconde édition

(La première édition est ici en lien)

L'orgasme mâle est sexiste ?

Le nombre d'articles traitant de l'orgasme "mâle" et "femelle" est délirant. La différence entre les orgasmes des hommes et des femmes n'est pas surprenant pour quelqu'un qui est convaincu que nous sommes biologiquement différents et que nous avons psychologiquement des besoins différents. Mais quand les féministes élevées à grand coup de théorie du genre se heurtent à la réalité physique de cette différence, ça donne des délires drôles ou alarmant selon le cas. Mais je vous rassure tout de suite : si vous êtes un homme et si vous voulez donner du plaisir à votre partenaire, vous êtes tout de même sexiste !! : tout et son contraire est sexiste !!

Les féministes adorent cette étude qui démontre que les partenaires sexistes et égoïstes font de mauvais partenaires sexuels... combien même une autre étude démontre exactement le contraire : plus une personne recherche son propre plaisir sans s'occuper des désirs de son partenaire, plus son partenaire est comblé.

Sans surprise, une autre étude "prouve" que les femmes avec une vision sexiste auraient moins d'orgasmes : et l'avis de celui qui a mené l'étude n'a vraiment pas influencé le résultat ?

Et pourtant, une féministe explique pourquoi, elle ne sortira plus jamais avec un homme féministe (parce qu'un homme qui vous demande sans arrêt votre avis sur tout, c'est chiant !). Mais surtout nous pouvons nous demander pourquoi elle continue à faire la promotion d'une idéologie, qui, si elle est adoptée par tous les hommes, va la rendre malheureuse ?!?

Note : toutes les études "psychologiques" en général et en particulier dans celles citées dans cet article, peuvent souvent être attaquées à cause des points suivant :

  • la signification floue de sexiste
  • la taille de la population testée
  • la représentativité de cette population : souvent des étudiants sur un unique campus d'une université américaine
  • l'impartialité de la population : souvent des étudiants volontaires, enclin à répondre ce que veut entendre leur professeur (dont ils peuvent suivre les cours).